Camille Delaforge

Portrait Camille DelaforgeAprès une saison marquée par sa collaboration avec divers ensembles comme Le Poème Harmonique, Les Ambassadeurs, Le Concert de la Loge ainsi que l’ensemble Orfeo 55 qui la mène notamment à la Chapelle Royale de Versailles, au Théâtre des Champs Elysées à Paris, à la Philipszaal à la Haye, au Wigmore Hall à Londres, au Victoria Hall à Genève avec des programmes tels Les leçons de Ténèbres de Couperin ainsi que « Heroes from the shadows », « Prima donna » et « quella fiamma » enregistrés chez Erato et Warner Music, Camille Delaforge poursuit son parcours en tant que chef, à la tête de l’ensemble Il Caravaggio qu’elle dirige depuis le clavecin. Son intérêt pour la voix et la musique de chambre la mène à fonder cet ensemble avec la chanteuse Anna Reinhold et se produit avec celui-ci notamment au festival de Sablé-sur-sarthe ainsi qu’au Oude Musiek festival d’Utrecht ou au festival Les Concerts d’été (Genève). On a pu l’entendre l’année passée au festival Bach à Lausanne dans le concerto BWV 1054, à l’opéra royal de Versailles ainsi qu’au Salsburg Festspiele aux côtés de Philippe Jaroussky et Nathalie Stuzmann dans un programme Händel. Elle s’est produite en récital au festival Les Allées Chantent (Isère) ainsi qu’aux Hivernales (Paris) dans un programme dédié au clavecin français et plus particulièrement aux compositeurs Louis Couperin et Jean-Henry d’Anglebert. Par ailleurs, elle prépare un disque autour des pièces de Mozart à quatre mains au pianoforte avec le pianiste Yann Molénat ainsi qu’un disque autour des pièces de Geminiani pour violon et basse continue aux côtés de Patrick Langot et Thibault Noally. Soucieuse de développer des échanges socio-culturels par l’enseignement de la musique, elle organise des projets humanitaires. Dans ce cadre elle a enseigné aux enfants les plus défavorisés en Equateur lors de l’été 2015. Il en a résulté un partenariat entre le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris et l’Université de Guayaquil (Equateur). Diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, elle a étudié le clavecin et la basse continue auprès de Blandine Verlet et Hélène Dufour avant d’intégrer la classe d’Olivier Baumont et de Blandine Rannou. Camille Delaforge est également titulaire du certificat d’aptitude à l’enseignement du clavecin.